Installé à Paris mais indexé sur l’Europe, A H A propose des scénarios et des stratégies qui participent à façonner une ville 24/24, cosmopolite et complexe, multiple et ouverte, résiliente et sereine, résistante à l’ennui. Alors que les pratiques évoluent et les tours de tables s’élargissent à de nouveaux entrants, A H A imagine, propose, participe, anime, coordonne, synthétise et traduit des dynamiques complexes avec pour seul format : pas de format. A H A construit un réseau avec ceux qui pensent, dessinent, orchestrent, financent ou promeuvent des visions innovantes de la ville. A H A produit des projets, des contacts, du dialogue, de l’écho et édite des ouvrages. A H A accompagne les acteurs émergents et confirmés de la scène européenne et active les ressorts de leur déploiement ou de leur visibilité, ici comme ailleurs. Ce projet est illimité.

Cross et over.
Nous sommes entre design et action, faire et faire-savoir, conceptualiser et simplifier. Nous sommes entre formel et informel, print et web,1 et 100.000. Nous sommes cross-over.

Conceptualiser les pratiques plutôt que les décrire.
Nous vivons dans un monde ultra référencé, mille fois arpenté. Entre analyse et intuition, nous traçons des diagonales pour donner des angles aux sujets et redéfinir les contours d’une communication updatée ou adaptée, c’est selon.

Faire du projet un sujet.
Un projet n’est intéressant que par sa capacité à devenir un sujet : de conversation, de polémique, d’avenir, qu’importe. Sortir des limites du projet pour passer à son voisin : notre dada.

Poser des questions plutôt que donner des réponses.
Nous décalons les points de vue pour encourager une pensée souple et vivace. Nous questionnons pour exciter : votre curiosité, la nôtre, la leur.

Ouvrir le champ.
Investis par nature et irrévérencieux par défaut, nous militons pour les horizons ouverts, les pratiques hybridées, les approches décomplexées, les histoires réinventées, etc.

Anticiper plutôt qu’annoncer.
Nous préférons de loin repérer les tendances que les suivre.  Et identifier de nouvelles cibles plutôt que segmenter nos pensées ou nos actions.

Produire.
Des rencontres, des idées, des témoignages, des projets. Pas seulement des jolis objets ni des jolis souvenirs.

Accompagner plutôt que servir.
Nous sommes une force de proposition, un partenaire et un atout, une sorte de voiture de course mais dans sa version Tesla.

Nous détestons la communication bavarde,
celle qui monologue, assène, brouille les cartes et plafonne les idées. Nous pratiquons la légèreté, le ping-pong, l’open-source, le design thinking, la conversation.

Ce que nous faisons

Des stratégies qui se déclinent en objectifs de développement puis en plans de communication. Pas l’inverse.

De la direction éditoriale, de l’écriture de contenus et de l’édition.

De la direction artistique waouh!, maquette et exécution nickel. 

Des scénarios de déploiement, sur-mesure par nature.

Des relations presse « worldwide » en les réimaginant sans cesse parce que rien n’évolue plus vite que les médias et les réseaux sociaux, n’est-ce pas ?

Des relations publiques, précises, efficaces, économes, si possible silencieuses.

Des événements non-formatés, spectaculaires, officieux, officiels.

Le tout en même temps car nous pratiquons le « multi-tasking » et ensuite on recommence.

Equipe

Annabelle Hagmann — Fondatrice et directrice 

Forte d’un réseau établi depuis plus de dix ans dans les sphères de la culture, de la scène et de la fabrique de la ville, Annabelle a construit A H A autour de la conviction que le design des villes agit sur notre expérience du quotidien et que l’architecture est un soft power. Dotée d’une capacité à identifier et accompagner les projets les plus ambitieux, elle fonde sa pratique sur ses qualités d’analyse et de synthèse,  la pertinence de ses conseils et la singularité de son approche. Son attitude est fondée sur la pro-activité, la mise en relation et le respect de la confidentialité. Avant de créer A H A en 2011, elle était responsable du développement du collectif d’architectes Plan 01 à Paris. Jusque 2007, elle était en charge de la communication institutionnelle de la Cité des sciences et de l’industrie. Elle a débuté son parcours comme consultante pour l’Internationale Tanzmesse de Düsseldorf. Passée par les classes préparatoires au concours de l’ENS, elle est diplômée de Paris-La Sorbonne, de Paris-Assas et de la Humboldt Universität de Berlin. Elle a rédigé une thèse de droit d’auteur sur le théâtre et la danse à Berlin où elle a résidé durant trois ans.

Ourania Vivien — Chargée de projet

Élevée à Athènes, Ourania Vivien a poursuivi une formation d’Urban design à l’nstitut d’urbanisme de Paris et à la HafenCity— Universität für Baukunst und Metropolenentwicklung de Hambourg après des études de droit à la Sorbonne. Ses expériences internationales et son goût profond pour l’architecture et le design lui confèrent une réelle compréhension des enjeux quotidiens que représente la communication de projet en Europe. Celle-ci l’a naturellement amenée à rejoindre A H A.

Pauline Scannella — Chargée de projet

Architecte diplômée de L’ENSA-Nancy, spécialisée dans l’expérience de l’architecture à l’ère du numérique, Pauline Scannella choisit de placer l’architecture au centre des problématiques sociétales actuelles. Elle oriente sa pratique sur la diffusion de la culture architecturale et met au service de A H A son regard sur la ville et sa capacité d’analyse du projet.

Photo issue du livre 3F présente, 25 quartier renouvelés, éditions A H A, © Julien Lanoo