12 . 06 . 2015

Retour vers le futur

FRANÇOIS LECLERCQ & ASSOCIÉS

Visite de presse

photo site

La figure de la halle industrielle, dont la morphologie longue et arienne explique son utilisation à la fois rationnelle et intensive, est intrinsèquement liée à l’histoire de l’île-de-Nantes. Elle a inspiré le lycée Nelson-Mandela dont la grande nef rend hommage à l’horizon atlantique de son quartier et réactive les liens immémoriaux entre ceux qui fabriquent les bateaux et ceux qui fabriquent les bâtiments. Car le lycée est le temps d’un voyage, des rives de l’adolescence à celles de l’âge adulte, une odyssée 24 /24 dans un vaisseau industrieux, arpenté au fil des heures par des jeunes gens entre 15 et 20 ans. Le Lycée Nelson-Mandela est un lieu d’enseignement, de vie, de loisirs. Un lieu d’apprentissage à tous les sens de terme. Apprentissage scolaire de la seconde aux classes préparatoires. Apprentissage du vivre ensemble et de la différence ensuite, par la co-visibilité mise en scène par son long atrium, par ce creuset où toutes les langues sont enseignées et par la diversité des élèves également, dont certains sont en situation de handicap physique ou mental. Apprentissage de la limite aussi car ce lieu de vie et de résidence est contraint aux règles strictes de l’internat. Apprentissage de l’effort encore, par la sanction régulière des examens et l’importance accordée aux sports, en extérieur et en salles. Apprentissage de l’espace et de son parcours enfin car à la richesse de son programme répondent la clarté de son architecture et la force tranquille de sa longue rue intérieure propice aux croisements et aux flux. Faut-il préciser que le lycée Nelson- Mandela est une construction bois ?