26 . 05 . 2019

Prix AMO Session 2019

En 2019, l’association AMO (Architecture et Maîtres d’Ouvrage) franchit une nouvelle étape : elle rend son Prix annuel et l’ouvre aux projets réalisés en Belgique. Officiellement lancée le 26 mai, jour d’élections européennes, cette édition du Prix AMO confirme les 5 catégories transversales lancées en 2018 et les complète par un tout nouveau prix, le Prix TransEuropArchi. Celui-ci récompensera la meilleure collaboration transfrontalière franco‑belge ayant donné naissance à un projet ambitieux et affirmant une éthique architecturale commune aux maîtres d’œuvre et maîtres d’ouvrage. Les 6 Prix seront couronnés par un Grand Prix. En 2019 le Prix AMO s’ouvre à la Belgique. Son objectif est de valoriser de nouvelles façons de construire l’Europe pour redonner de la perspectives à la scène architecturale européenne. Lancée le 26 mai, jour des élections européennes, l’édition 2019 inaugure le prix TransEuropArchi. Il récompense la meilleure collaboration transfrontalière ayant donné naissance à un ambitieux projet architectural et affirmant une éthique architecturale commune aux maîtres d’œuvre et maîtres d’ouvrage de part et d’autre de la frontière. Composé d’architectes, de maîtres d’ouvrage, d’industriels et de représentants du Ministère de la culture et du Centre Wallonie Bruxelles Paris, le jury du Prix AMO salue des projets immobiliers qui anticipent les nouveaux modes de vivre, de travailler, de se déplacer et de consommer, mais aussi de financer et construire la ville. La Belgique affiche une étonnante qualité architecturale. Certains parlent d’une nouvelle architecture « made in Belgium », à l’approche radicale et poétique, où la métamorphose post-industrielle transforme des patrimoines oubliés en jalons pour l’avenir. Rendre le Prix AMO 2019 transfrontalier en cette année européenne est aussi l’occasion de souligner qu’en Belgique il existe une grande qualité dans l’architecture de tous les jours, celle qui constitue le cadre de vie de la majorité. Ce plat pays se révèle être une source d’inspiration pour construire et reconstruire les paysages urbains et périphériques, quand les villes ne sont pas que des métropoles, là où les potentiels de réinvention sont innombrables. C’est pour valoriser de nouvelles façons de construire l’Europe et redonner de la perspective à la scène architecturale européenne que le Prix TransEuropArchi est lancé en 2019, avant son ouverture à d’autres pays européens les années suivantes.