09 . 11 . 2018

PRIX AMO 2018

Cérémonie

« La standardisation est un piège que nous nous tendons à nous-mêmes. Au prétexte de rationaliser le temps, l’espace et les moyens disponibles, de pré-fabriquer, condenser ou encore de capitaliser sur l’expérience, nous ne faisons que reproduire des schémas, des plans, des stratégies et des parcours, comme si l’habitude valait loi. Pourtant, à force de standardiser nos espaces, ce sont nos vies que nous standardisons. Ce prix fait le pari que l’espace diffuse sa qualité aux usages qu’il abrite et distingue l’imagination en plan. Troisième lieu, espace en plus, volume capable, espace mutable, lieu du hasard et lieu hasardeux : les typologies innovantes engendrent des expériences atypiques. Qu’elles s’appliquent à la petite enfance, à l’éducation, au logement ou au travail, elles inventent des lieux du partage, des intersections improbables, des lieux de retrait, des lieux d’inspiration. »

Extrait du discours d’Annabelle Hagmann, lors de la remise du Prix de la typologie la plus créative. 

Prix de la plus belle métamorphose et Grand Prix
Georges Heintz & Anne-Sophie Kehr — Icade Promotion
Entrepôt Seegmuller, Presqu’île André-Malraux (67)
Prix de la mise en œuvre la plus audacieuse
Face B — Ville de Calais, Salle quai de Moselle (62)
Prix de la typologie la plus créative
Éric Lapierre Expérience— RATP & Logis Transports
Résidence universitaire Jourdan Chris Marker, Paris 14
Prix du lieu le mieux productif
AEA architectes — Maison Ferber
Construction d’un laboratoire de fabrication alimentaire (68)
Prix du meilleur catalyseur urbain
Antonio Virga Architectes — Grand Cahors
Centre d’hébergement et d’accueil international (46)