12 . 04 . 2014

Métamorphose du zoo de Vincennes

ATELIER JACQUELINE OSTY & ASSOCIÉS

Visite de presse

Parc zoologique de Paris (zoo de Vincennes) - 08/04/2014

La question du rapport ente les hommes et les animaux engage des problématiques complexes qui touchent aussi bien à l’avenir de l’agriculture qu’à celui du maintien de la biodiversité. C’est dans ce contexte dramatique que se pose la question du zoo ou du parc animalier. La rénovation du parc zoologique de Paris menée par l’atelier Jacqueline Osty est un véritable changement de nature tant la répartition, la forme et l’articulation des dispositifs de présentation ont été modifiées. Elle orchestre aussi un changement de paradigme car c’est désormais l’humain qui se trouve chez l’animal et plus l’inverse. Du
 zoo de 1934 à celui de 2014, c’est 40 % d’espace paysagers en plus mais c’est aussi toute la vision du rapport de l’être humain à l’animal qui a évolué. Le nouvel aménagement paysager livré au Muséum national d’histoire naturelle débarrasse le zoo de ses cages et barreaux ; les animaux évoluent désormais dans des loges. Le public découvre des paysages en coulisses au moyen de boîtes de vision, de panoramas et de cadres ; il part à la rencontre des animaux et des paysages dans une relation pacifiée, favorisée par des frontières et des limites toujours floutées. Il chemine sur un ruban qui tel un fil d’Ariane le place devant de vastes perspectives ou des vues particulières sur une des six biozones. Les bâtiments ont été conçus par Bernard Tschumi Architect Urbanist avec Véronique Descharrières.