03 . 10 . 2017

Inspirations et Aspirations

NEXITY

Conférence 1

Comment faire émerger la prochaine génération ?  Annabelle Hagmann inaugure le cycle de conférences internes immUP de Nexity avec une présentation de la scène émergente en architecture. Comment et avec qui ces jeunes gens veulent-ils travailler ?  Quelles sont leurs inspirations et leurs aspirations ? Quelles modalités de travail imaginer avec eux ?

 

How We Build?

Nous avons recruté un nouveau stagiaire (Antoine) et nous sommes parties en séminaire à Vienne, prenant prétexte de l’ouverture de la toute première exposition du collectif ASSEMBLE – Turner Prize 2015 à l’AzW. How We Build?, titre de l’exposition, nous a semblé une question particulièrement pertinente pour réadresser la dimension politique de l’architecture à l’ère post-idéologique. Comment, plutôt que quoi, combien, pourquoi, pour qui.
Et à la fin, cela produit des idées et du design.

retour en haut
06 . 04 . 2017

caue92 —la galerie

OPENING

Visite de presse

Bérénice Abbott, Tom Arndt, Hélène Binet, Boegly + Grazia Markus Brunetti, Stéphane Couturier, Maxime Delvaux, Michel Denancé, Pierre-Olivier Deschamps, Filip Dujardin, Georges Fessy Hufton & Crow, Laurent Kronental, NAARO, Yves Marchand  & Romain Meffre : L’ombre de l’angle  présente 17 photographes de renom, figures historiques d’avant-garde ou talents émergeant sur la scène internationale dont le sujet commun est la ville et l’architecture. Cette première exposition de la galerie du caue92 depuis qu’elle s’ouvre sur les terrasses de Nanterre  s’inscrit dans le cadre du Mois de la photo-OFF du Grand Paris où elle tient une place de choix : seule exposition à traiter de la ville et à se trouver de l’autre côté du périphérique.
© Filip Dujardin, Memorial 2

Reset!

Réinventer Paris, la Seine, la métropole du Grand Paris, les rives de la Loire, Saclay ou la poudre — l’explosion de ces consultations a un mérite aussi indéniable que paradoxal : remettre la ville dans l’espace public. Quand le sujet semblait confisqué par des spécialistes, ces consultations font des  » gens » — c’est à dire des acteurs impliqués dans un contexte, un quartier, une pratique, un projet, un trip, une start-up, une innovation — des partenaires incontournables. On les cherche, on les invite, on se les arrache.  Car se pose enfin la question : pour qui et avec qui ? Et de se rendre à l’évidence : pour ceux qui sont déjà là, pardi ! Serait donc révolue l’ère du formatage et des recettes énoncées par ceux qui disent savoir comment on vit, on étudie, on recherche, on travaille, on se déplace … pour faire de la place à celles et ceux qui vivent, étudient, travaillent, recherchent, plantent, etc. pour de vrai. En somme, la ville redescend dans le débat public et c’est plutôt une bonne nouvelle. La question maintenant c’est comment on fait ? Feel free to call us !